Carte Blanche: La tristesse de Celestini

Un entraîneur de foot triste, c’est triste. Et la tristesse, c’est triste.

Publicités